Samedi Novembre 17 , 2018

Steadycam - Présentation du Deavicam

Index de l'article
Steadycam
A quoi ça sert ?
Présentation du Deavicam
Toutes les pages

Présentation du Deavicam

Le Deavicam est composé de trois parties : la veste, le bras, et le sled. La veste répartie la charge de l'ensemble du système sur le corps. Le bras amortit les vibrations grâce à ses ressorts. Le Sled isole complètement la caméra des rotations parasites grâce à un réglage très précis du centre de gravité. Les articulations multiples de l'ensemble du système permettent à l'opérateur d'orienter la caméra en toute liberté.

alt

Afin de minimiser les coûts, l'usinage était réduit au maximum en utilisant des tubes aux dimensions standard. Je m'interdisais également la soudure pour deux raisons. D'une part, je suis loin d'être un professionnel de la soudure au MIG semi-auto (l'équipement à ma disposition). D'autre part, les conditions doivent être idéales pour faire un beau cordon de soudure (pièces propres, maitrise de la "cuisine" fil/gaz/matériau, anticiper la déformation des pièces...). L'aluminium est particulièrement délicat à souder.

  • La veste est constituée simplement de trois plaques en aluminium pliées. Le revêtement en tissus et le système de fixation Velcro était magnifiquement réalisé par Gilles Micheneau (tapissiers et tapissiers-décorateurs) aux Essarts (85):

  • Tous les axes du bras amortisseur sont montés sur roulements standards (16 au total). L'usage des roulements permet de réduire au maximum les frottements. La boulonnerie est dissimulée à l'intérieur des tubes pour "le plaisir des yeux" :

  • Le principal tube du sled à la particularité d'être en inox pour des raisons mécaniques et esthétiques. Les contre-poids cylindriques en bas du sled sont en fait des chutes provenant de l'entreprise Rabaud à Ste Cécile (85). Ces pièces sont des résidus de découpe au laser. C'était parfait pour faire de jolis contre-poids !